Configuration d’un téléphone 7962G en SIP

Pour mon usage personnel,

J’ai réparé un téléphone Cisco 7962G, pour ensuite le mettre sur mon PBX personnel.

Pour se faire, il y a quelques étapes à respecter:

  • Utiliser le firmware SIP42.9-1-1SR1S (Les firmwares supérieurs ne fonctionnent pas avec le fichier de configuration).
  • Ajouter la ligne suivante dans XMLDefault.cnf.xml: <loadInformation404 model=”Cisco 7962″>SIP42.9-1-1SR1S</loadInformation404>.
  • Utiliser le fichier de configuration que je vais fournir ici en modifiant les valeurs en fonction de votre environement.

Liens utiles:

  • http://adis.ca/post/using-cisco-ip-phones-with-asterisk/
  • http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+Presence+for+Cisco+79×1+Phones
  • http://forums.asterisk.org/viewtopic.php?p=166124
  • http://www.dslreports.com/forum/r26632503-Voip.ms-Cisco-7942-configuration-files
  • https://supportforums.cisco.com/docs/DOC-15799
  • http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+phone+cisco+79xx
  • https://sites.google.com/site/seppsbrainoverload/cisco-corner/cisco-voice/cp-7941g-sip-setup
  • http://www.cisco.com/en/US/products/hw/phones/ps379/products_tech_note09186a0080094584.shtml#issue5

WinMerge – Génération de rapport

Il est parfois utile de pouvoir générer des rapports lorsque l’on modifie des configurations.

Pourquoi ?

Pour garder une trace, voir les modifications au fils du temps ou alors permettre de voir si la configuration reste propre, car il arrive souvent que certains par-feux et routeurs deviennent de véritables usines à gaz avec des configurations faisant plus de 300 ko (de texte). Ce type de configuration devient vite ingérable si il n’y a pas un historique des modifications.

Où ?

http://winmerge.org/

License ?

GNU/Gpl Version 2 (http://winmerge.org/about/license.php?lang=fr)

Installation : Nagios Centreon sur Ubuntu 7.10

Vendredi soir, je me suis lancé dans l’installation de Nagios et de Centreon pour me faire la main sur les 2 logiciels de “monitoring”.

De plus étant une grosse partie de mon futur travail de fin d’études, je me disait qu’il fallait avoir plus qu’une simple base pour ètre rapidement productif. J’ai tout installé à partir des sources, pour avoir à ma disposition la dernière version de Nagios et de Centreon anciennement Oreon.

Pour une installation rapide et simple de nagions, j’ai suivis la documentation fournie par le site des développeurs à savoir :

Quick Install of Nagios

Après avoir suivis les indications, je pouvais déjà voir Nagios fonctionner après 1 quart d’heure me permettant de faire le “monitorage” de “localhost” avec les services suivant :

  • http
  • ssh
  • ping (heureusement)
  • le nombre de travaux (process) actifs
  • le nombre d’utilisateurs connectés
  • la charge de travail de la machine
  • l’utilisation de la partition de pagination (le “swap”)
  • la taille et l’utilisation de la partition / (root)

Ensuite, j’ai fais l’installation de Centreon.

Pour installer Centreon j’ai suivi l’article de NicoLargo.

Qui m’a été fort utile pour les chemins de fichier.

Cependant, il faut savoir que il y a un petit problème, bug avec l’installation de centreon, pas celle en console mais lors de la création des bases.

En premier lieu, il faut avoir installer mysql 4 ou supérieur sous ubuntu c’est la version 5 qui est de base. Ensuite il faut créé un utilisateur “centreon” qui aura accès à 2 bases de données que j’ai appelé pour ne pas trop réfléchir centreon et centreonstorage. Ensuite je donne à l’utilisateur “centreon” les pleins pouvoir sur les 2 bases de données et je me lance dans l’installation de centreon. Il suffit de remplir les champs et de valider. Après ca, vous arrivez au panneau d’identification, vous vous identifiez et pas de chance vous avez l’erreur “DB : no such database”, cette erreur qui n’est documenté nul part et où j’ai pu remarqué que sur le forum de centreon, quelque personnes tournaient en rond. Et bien pour résoudre cette erreur c’est simple, il faut aller chercher le script sql de la création de la base “ODS” qui devait s’installer dans la base centreonstorage mais hélas qui c’est installé dans la base centreon car il y a une petit erreur dans le script d’installation, rien de grave.

Alors les personnes qui ne créaient qu’une seule base de données pour centreon n’avait pas de problème, mais celles qui en créaient 2 en avaient. C’est ainsi que je pu achevé l’installation de centreon qui ma fois et de très bonne facture et d’après ce que j’ai pu lire, pour la version 4 de nagios deviendrait peut ètre le “frontend/ l’interface graphique officiel de nagios.

Vous avez maintenant à votre disposition Nagios 3.0beta 6 avec Centreon 1.4.1 (versions utilisée lors de l’installation), respectivement dans http://votreserveur/nagios/ et http://votreserveur/oreon/, si vous souhaitez modifier le chemin d’accès de Centreon, il suffit d’aller dans le dossier “conf.d” de /etc/apache2/ et de renommer le lien “symbolique” Oreon vers Centreon et de relancer Apache.