SNMP++, Didacticiel N.1

Le SNMP avec Net-SNMP, c’est chouette,
mais c’est lent!

Voici un moyen d’y remedier : SNMP++

[cpp]
#define SYSDESCR "1.3.6.1.2.1.1.1"

using namespace Snmp_pp;
using namespace std;

int main(int argc,char *argv[]){
int status = 0;
CTarget ctarget((IpAddress)"192.168.2.1","public","private");
Vb vb(SYSDESCR);
Pdu pdu;
Snmp snmp(status);
if(status != SNMP_CLASS_SUCCESS ){
cout << snmp.error_msg(status);
}
pdu += vb;
if((status=snmp.get(pdu,ctarget))!= SNMP_CLASS_SUCCESS)
cout<<snmp.error_msg(status);
else {
pdu.get_vb( vb,0);
cout << "System Descriptor = "<< vb.get_printable_value();
}
if((status=snmp.get_next(pdu,ctarget))!= SNMP_CLASS_SUCCESS)
cout<<snmp.error_msg(status);
else {
pdu.get_vb( vb,0);
cout << "System Descriptor = "<< vb.get_printable_value();
}
if((status=snmp.get(pdu,ctarget))!= SNMP_CLASS_SUCCESS)
cout<<snmp.error_msg(status);
else {
pdu.get_vb( vb,0);
cout << "System Descriptor = "<< vb.get_printable_value();
}
exit(0);
}
[/cpp]

Rsyslog et Centreon 2

Suite à la mise à jour de Centreon vers la version 2,

nous n’avions plus le module permettant de voir le contenu de la table des syslogs …

Pas cool, n’est il pas ?

Maintenant c’est résolu !

 

AkHeNaToN, membre du forum Centreon vient de mettre en ligne une version utilisable sur Centreon 2 et je suis en train de la modifier pour permettre d’autres choses comme:

  • Export dans un fichier CSV
  • Export dans un fichier XML
  • Affichage via des reg exps
  • Vidange d’une partie de la table
  • Multi instances de syslog (plusieurs serveurs)
  • Script d’installation de la base de données
  • Didacticiel pour la configuration de Rsyslog
  • Utilisation de Rsyslog ou de Syslog-NG

 

Voici ce que ça donne en image:

Partie viewer

image

Partie administrative

clip_image001

Le petit Centreon illustré

Travaillant de plus en plus avec Nagios, Centreon, NagVis et d’autres outils pour la supervision des réseaux, je suis en train de mettre sur pied avec la documentation de wiki de Centreon.com, la documentation de Nagios et mon expérience personelle un “ebook” sous license libre pour aider à l’installation, la configuration, l’utilisation et le “troubleshooting” d’une station de supervision basée sur Centreon.

Le document sera disponnible sous peu au sein de mon site web et peut être au sein de Centreon.com.

Rsyslog avec Fedora 8 et 9

Rsyslog est le démon Syslog par défaut dans les distributions Fedora 8 et 9. Il permet une interaction assez simple avec différentes bases de données:

  • MySQL,
  • Oracle,
  • PostgreSQL,
  • Autres (via libdbi).

De plus, il est modulaire et permet à l’aide des modules d’affiner les filtres, aisni que le traitement effectué lors de la réception d’un message syslog.

Durant mon Stage, j’ai été amené à essayer d’executer un script lors de la réception d’un message syslog qui aurait pour but d’aller sauvegarder la configuration courante d’un périphérique réseau (Cisco, ect…). Pour se faire, Rsyslog permet d’ executer des scripts, des binaires via la commande suivante:

*.* ^MonBinaire,Template

Ainsi le template définira la chaine de caractères qui sera transmise en premier argument lors de l’appel de script/binaire.

Snmp4J – ebuild

Et bien voila,

je viens de terminer les ebuilds pour Snmp4J, une bibliothéque Open Source sous license Apache 2.0 pour travailler avec du snmp. Elle est bien documentée, fonction sur une base événementiell et se prend en main assez rapidement comme la plus part des packages pour java.

Disponnible sur bugs.gentoo.org : ici
Ou sur la zone51 : ici

Mon Futur TFE

Et oui,

le mois de Février approche et je vais bientôt commencer une stage (“placement”) chez INS Europe. Mon but, c’est simple déployement de Nagios sous GNU/Linux Fedora avec comme interface utilisateur centreon (anciennement oreon) avec en plus l’intégration de nagvis permettant de voir de maniere “graphique” l’état des lieux, création d’un plugin pour centreon permettant la sauvegarde des configurations des routeurs du type Cisco, et la création d’un plugin/module permettant de connaitre le temps d’utilisation des VPNs de l’entreprise.

Apres cela, je devrai créer un Live CD de GNU/Linux Fedora pour permettre un déployement de mon travail sur des machines tierces et ceci avec le minimun de modification/interaction de la part du technicien chargé d’installer la solution.

(Information : Je ne suis pas employé par INS Europe, je ne fais qu’effectuer un stage et un TFE chez eux dans le cadre de mes études d’Analyste Developpeur en Réseau et Télecommunication)

Installation : Nagios Centreon sur Ubuntu 7.10

Vendredi soir, je me suis lancé dans l’installation de Nagios et de Centreon pour me faire la main sur les 2 logiciels de “monitoring”.

De plus étant une grosse partie de mon futur travail de fin d’études, je me disait qu’il fallait avoir plus qu’une simple base pour ètre rapidement productif. J’ai tout installé à partir des sources, pour avoir à ma disposition la dernière version de Nagios et de Centreon anciennement Oreon.

Pour une installation rapide et simple de nagions, j’ai suivis la documentation fournie par le site des développeurs à savoir :

Quick Install of Nagios

Après avoir suivis les indications, je pouvais déjà voir Nagios fonctionner après 1 quart d’heure me permettant de faire le “monitorage” de “localhost” avec les services suivant :

  • http
  • ssh
  • ping (heureusement)
  • le nombre de travaux (process) actifs
  • le nombre d’utilisateurs connectés
  • la charge de travail de la machine
  • l’utilisation de la partition de pagination (le “swap”)
  • la taille et l’utilisation de la partition / (root)

Ensuite, j’ai fais l’installation de Centreon.

Pour installer Centreon j’ai suivi l’article de NicoLargo.

Qui m’a été fort utile pour les chemins de fichier.

Cependant, il faut savoir que il y a un petit problème, bug avec l’installation de centreon, pas celle en console mais lors de la création des bases.

En premier lieu, il faut avoir installer mysql 4 ou supérieur sous ubuntu c’est la version 5 qui est de base. Ensuite il faut créé un utilisateur “centreon” qui aura accès à 2 bases de données que j’ai appelé pour ne pas trop réfléchir centreon et centreonstorage. Ensuite je donne à l’utilisateur “centreon” les pleins pouvoir sur les 2 bases de données et je me lance dans l’installation de centreon. Il suffit de remplir les champs et de valider. Après ca, vous arrivez au panneau d’identification, vous vous identifiez et pas de chance vous avez l’erreur “DB : no such database”, cette erreur qui n’est documenté nul part et où j’ai pu remarqué que sur le forum de centreon, quelque personnes tournaient en rond. Et bien pour résoudre cette erreur c’est simple, il faut aller chercher le script sql de la création de la base “ODS” qui devait s’installer dans la base centreonstorage mais hélas qui c’est installé dans la base centreon car il y a une petit erreur dans le script d’installation, rien de grave.

Alors les personnes qui ne créaient qu’une seule base de données pour centreon n’avait pas de problème, mais celles qui en créaient 2 en avaient. C’est ainsi que je pu achevé l’installation de centreon qui ma fois et de très bonne facture et d’après ce que j’ai pu lire, pour la version 4 de nagios deviendrait peut ètre le “frontend/ l’interface graphique officiel de nagios.

Vous avez maintenant à votre disposition Nagios 3.0beta 6 avec Centreon 1.4.1 (versions utilisée lors de l’installation), respectivement dans http://votreserveur/nagios/ et http://votreserveur/oreon/, si vous souhaitez modifier le chemin d’accès de Centreon, il suffit d’aller dans le dossier “conf.d” de /etc/apache2/ et de renommer le lien “symbolique” Oreon vers Centreon et de relancer Apache.