Upgrade UCS Performance Manager from 2.0.0 to 2.0.2

UCS Performance Manager is another “wonderful” product of Cisco for monitoring your physical and virtual infrastructure.

Requirements:

  • 8 vCPUs
  • 40 GB of memory

The upgrade should be easy, but it’s not. My upgrade process was stuck due to the process zenmail blocked in running mode. Then to be able to upgrade I had to open 2 shell sessions:

  • 1 with the upgrade process
  • 1 with the root shell

During the process, I have got a quick look at /mnt/cdrom/update-zenoss.sh

The script was hanging every time, it had to stop all services with serviced daemon.

After a quick look, the interesting line was: serviced service status --show-fields 'Status' 2>/dev/null | grep -v "Stopped" | grep -v "Status" | grep -v ^[[:space:]]*$

During 60 retries, the result was “Running” but to go further, it should be “Stopped”.

One service was still running every time: zenmail

To stop the zenmail process:

Select the serviceID and execute the following command:

serviced service stop 6bnlfl5qzog18j4mrnxszllyx

Then wait till the end of the upgrade process and enjoy your upgraded UCS Performance Manager (and thanks Cisco for not providing any kind of document for the upgrade …).

Configuration d’un téléphone 7962G en SIP

Pour mon usage personnel,

J’ai réparé un téléphone Cisco 7962G, pour ensuite le mettre sur mon PBX personnel.

Pour se faire, il y a quelques étapes à respecter:

  • Utiliser le firmware SIP42.9-1-1SR1S (Les firmwares supérieurs ne fonctionnent pas avec le fichier de configuration).
  • Ajouter la ligne suivante dans XMLDefault.cnf.xml: <loadInformation404 model=”Cisco 7962″>SIP42.9-1-1SR1S</loadInformation404>.
  • Utiliser le fichier de configuration que je vais fournir ici en modifiant les valeurs en fonction de votre environement.

Liens utiles:

  • http://adis.ca/post/using-cisco-ip-phones-with-asterisk/
  • http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+Presence+for+Cisco+79×1+Phones
  • http://forums.asterisk.org/viewtopic.php?p=166124
  • http://www.dslreports.com/forum/r26632503-Voip.ms-Cisco-7942-configuration-files
  • https://supportforums.cisco.com/docs/DOC-15799
  • http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+phone+cisco+79xx
  • https://sites.google.com/site/seppsbrainoverload/cisco-corner/cisco-voice/cp-7941g-sip-setup
  • http://www.cisco.com/en/US/products/hw/phones/ps379/products_tech_note09186a0080094584.shtml#issue5

Je hais les protections

C’est horrible,

quand on souhait lire un DVD maintenant on se heurte à des avertissements nous mettant en garde contre la copie et puis paf un message du “PaF” sur le quel bloque la plus part des lecteurs. Tout ca pour quoi ? Pour rien, car ceux qui souhaitent lire un DVD ne sont pas les pirates mais ce sont eux qui se trouvent entravés par les protections. Le plus simple lecteur, VLC, sur GNU/Linux et sous Windows ne peut pas lire simplement car le dvd a, à divers endroits, des suites de secteurs défectueux et l’avertissement qui vous bloque ou simplement rend la lecture impossible sans passer par des logiciels outre passant les protections.

Donc on ne souhaite pas pirater mais on s’y retrouve contraint par la force des choses pour pouvoir lire un DVD, acheté légalement, sur un PC.

Bravo

Fiddler, Visual Studio, Vista et localhost

Mais quelle joie de vivre sous Windows Vista,

on fait des découvertes sympas, comme par exemple quand on développe en C#, ASP.NET et WebService pour se rendre compte que le proxy (Fiddler) de Visual Studio, toutes versions confondues, ne fonctionne pas bien. La faute à qui ? Au stack IPv6 de Windows Vista ! Pour résoudre ce problème, il suffit d’aller dans “about:config” de Firefox et de rechercher la valeur suivante : “network.dns.disableIPv6”, de la mettre sa valeur à true et magie, la vitesse de chargement de localhost est accrue, et vos webservices et pages ASP.NET fonctionnent correctement.

Je ne sais pas si une action équivalente existe sous IE mais je comprends mainteant pourquoi je n’aime pas le navigateur intégré de Microsoft .

Installer Tomcat et Netbeans sous Gentoo

Pour commencer, il faut :

  • netbeans
  • sun-jdk
  • tomcat
  • apache

ensuite après avoir fait l’installation des différents logiciels,
il faudra effectuer certaines modifications manuelles pour permettre à Netbeans de pouvoir interagir avec Tomcat.
Voici donc la procédure pour permettre l’interaction Tomcat et Netbeans.

  1. Placez vous dans le dossier /usr/share/tomcat-x.y (x et y représentant la version de tomcat souhaitée), ensuite, créez un lien symbolique nommé “conf” pointant sur /etc/tomcat-x.y comme ceci “ln -s /etc/tomcat-x.y conf”.
  2. Modifier les droits utilisateurs de votre compte pour l’inclure dans le groupe tomcat par la commande suivante “usermod -g tomcat votre_utilisateur”.
  3. Modifier maintenant les comptes d’accès à tomcat. Pour à§a, il va falloir éditer le fichier /etc/tomcat-x.y/tomcat-users.xml et y ajouter 2 rôles et un utilisateur :
    1. <role rolename=”admin”/>
    2. <role rolename=”manager”/>
    3. <user username=”Votre_utilisateur” password=”Votre_mot_de_passe” roles=”manager,admin”/>

En dernier lieu, il faudra ajouter le serveur dans votre outil de travail comme ceci :

  1. Cliquez sur “Add Server”, choisissez votre version de tomcat et validez.
  2. Dans Catalina Home mettez /usr/share/tomcat-x.y,
    et dans User, votre utilisateur,
    et dans Password, votre mot de passe.

Validez votre configuration et voilà , votre serveur tomcat est maintenant utilisable via l’interface de Netbeans.

Dispatch-conf par TGL

Au delà des aspects cosmétiques de l’interface, il y a quand mème quelques différences plus fondamentales entre “dispatch-conf” et “etc-update”.

Tout d’abord, “dispatch-conf” effectue des sauvegarde à chaque intervention, soit sous forme de copies “fichier.version” dans un répertoire donné, soit sous forme RCS (un gestionnaire de version mono utilisateur, un genre de mini cvs). Ces sauvegardes permettent de retrouver les fichiers écrasés un peu trop vite, ou encore les fichiers tels qu’ils avaient été installés par le paquet si on a fait n’importe quoi dedans.

Mais surtout, dispatch-conf repose pour les mises à jour sur un diff à 3 fichiers entre :

  1. l’ancien fichier source (le /etc/toto.conf tel qu’installé par le paquet toto-1.0)
  2. le nouveau fichier source (le /etc/._cfg0001_toto.conf qu’y vient d’ètre installé par votre mise à jour vers toto-1.1)
  3. votre fichier modifié, dérivé de (1) (votre /etc/toto.conf actuellement en usage)

Ce que dispatch-conf propose donc, ça n’est pas simplement comme etc-update de remplacer (3) par (2) en oubliant tout au passage, mais plutà´t d’intégrer à (3) les différences entre (1) et (2) :

  • si il n’y a pas de différence (toto-1.0 et toto-1.1 propose la mème config par défaut), il n’y a donc rien à faire, et “dispatch-conf” ne vous parlera mème pas de ce fichier, quand bien mème vous l’auriez configuré.
  • si les différences ne concernent que des lignes de commentaires, alors “dispatch-conf” en fera aussi silencieusement l’intégration (pour peu qu’il soit configuré pour, voir plus bas).
  • sinon, il vous proposera un “merge” interactif ou ce genre de choses, comme “etc-update”. Mais attention, il y aura moins de lignes à “merger”, puisque vos modifications portant sur des lignes communes à la conf 1.0 et 1.1 seront elles déjà automatiquement intégrées.

Continue reading “Dispatch-conf par TGL”

Xorg 7.3 et les drivers propriétaires !

Ahh que ne serait pas la vie sous Linux sans avoir envie de raler sur les drivers de Nvidia et de Ati qui sont des drivers fermés !

Aujourd’hui, en faisant mon eix-sync, j’ai pu remarqué que nous passions de la version 7.2 à la version 7.3 de X.org. Chouette me dis je, mais en discutant sur le channel #tribugentoo, j’apprends que l’ABI de X11 vient d’ètre modifié et que les drivers binaires de ATI et de NVIDIA ne seront pas compatibles. N’écoutant que mon envie folle de voir les différence de xorg-server 1.4, je me lance dans un petit emerge –oneshot xorg-server et je découvre les joies des drivers “cassés” et du non fonctionnement complet de Xorg, qui ne veut mème plus démarrer avec les drivers nv. Donc je décide de repasser en xorg-server 1.3. Mais non sans mal, en premier lieu, il faut “re-emerger” x11-proto/renderproto en version 0.9.2 car pour réinstaller la version 1.3 de xorg-server, il faut obligatoirement avoir ces librairies là . Après, vous pourrez réinstaller xorg-server-1.3 et ensuite recompiler les drivers de X11.

Je remercie donc NVIDIA et ATI de ne pas fournir de drivers complément ouverts pour permettre à tous les utilisateurs de pouvoir passer à X.org 7.3 sans attendre que les développeurs ne compilent avec le nouvel ABI, les drivers !